Pour sa grande traversé du Canada de 2021, l’équipe d’AKOR est déterminée à collaborer à l’avancement des connaissances sur les écosystèmes nordiques et sur le corps humain, en mettant à profit ce qui la distingue des recherche conventionnelles: sa capacité à parcourir de longues distances de façon intégrale et à un rythme qui lui permet de s’arrêter temporairement n’importe où pour procéder à des échantillonnages.

Étant donné que relativement peu d’expéditions d’échantillonnage ont été réalisées dans ces écosystèmes éloignés, il est possible que l’équipe d’AKOR collecte des espèces encore inconnues de la science moderne.

Nous espérons que ce projet permettra de mieux comprendre la faune fascinante de notre pays et de mieux la protéger face aux perturbations anthropiques.

Grâce à plusieurs mesures de suivi de la charge de travail et d’estimation de la dépense calorique des membres de l’expédition, les chercheurs seront en mesure d’évaluer la demande à laquelle les aventuriers auront soumis leur corps durant leur expédition. Un suivi important sera aussi fait dans les mois et les années suivant l’expédition afin de documenter les effets à long terme sur le métabolisme de base et la manière dont le corps dépense désormais l’énergie dont il dispose.